AVIS D'EXPULSION

Publié le par louis

 

Pour les squats et bidonvilles pas de trêve hivernale, une décision rendue par les tribunaux permet le recours à l'expulsion à partir du 23 janvier.  Le Collectif de Soutien aux Roms appelle à une mobilisation sur place le 23 janvier à 10h rue de la Soie.                           

 

                                                    

 

 

Appel relayé par Réseau Education Sans Frontières

Mardi 23/01 de 11h à 13h : rassemblement devant le "terrain de la soie" à Villeurbanne rue Léon Blum.

 
Le Collectif Rroms invite à un rassemblement pour manifester notre solidarité avec les familles du terrain de la soie et des squats de l’agglomération lyonnaise et pour interpeller les pouvoirs publics afin que leur soit offertes des solutions durables et respectueuses des droits de l’Homme

C’est un peu à côté de nos interventions, mais cela touche quand même à nos préoccupations. Les Roms sont la minorité la plus persécutée en Europe, discriminés presque partout, ils sont souvent contraints à l’errance, rejetés, expulsés (d’un terrain, d’un squatt, du pays). Les Roms sont maintenant presque tous Européens avec l’intégration de la Roumanie et de la Bulgarie, mais leur présence est toujours mal tolérée. Un bidonville existe sur un terrain dans le quartier de la Soie à Villeurbanne. Ce bidonville existe suite à l’expulsion d’autres terrains et à la démolition de leurs caravanes. La plupart des enfants avaient été scolarisés, on veut maintenant les expulser du terrain, une friche qui ne sert à rien, ni personne, et de fait casser tous les efforts d’intégration de cette population.

Nous appelons au rassemblement le 23 janvier de 11 h à 13 h. (fin du délai accordé par le tribunal

Les enfants du terrain de la Soie.

Sur ce terrain, il y a environ 450/500 familles et bien entendu les 3/4 d’enfants de quelques jours à 16 ans. A ce jour, il y a un bébé de quelques jours, un autre de 3 semaines, 1 autre de 2 mois et ainsi de suite. Leur expulsion du terrain est prévue pour le 23 Janvier 2007 Actuellement malgré toutes les embûches institutionnelles qui ont fait traîner la scolarisation, Classes a tout fait et fait un gros travail - en lien avec l’IA et les Mairies de Villeurbanne et de Vaulx en Velin - pour que des enfants soient scolarisés .

En élémentaires : 35 enfants à Villeurbanne depuis le 11/12/06 : Albert Camus (5) - Descartes (5) - Jules Ferry ( 4) - Anatole France (6) - Antonin Perin (3) - Louis Pasteur (3) - Renan (2) - Jean Zay (7) depuis le 15 janvier 2007 18 enfants à Vaulx en Velin : Gagarine (5) - Grandclément (3) - Jean Vilar (5) - Pablo Neruda (2) le 19 janvier - P.M. Curie (3), la directrice n’ayant pas pu les recevoir avant, dommage car ils étaient tellement contents d’aller à l’école comme leurs petits copains (si vous aviez vu la séance coiffeur ... cocasse et touchant) Pour les enfants de classes élémentaires, à part quelques retards, ils vont régulièrement à l’école.Tous les enseignants de ces écoles ont été super, les familles, les enfants bien accueillis, Les contacts avec CLASSES se passent aussi très bien. Le premier jour des bénévoles de Classes (il n’y a que des bénévoles du reste) ont accompagné avec les parents, les enfants dans leurs écoles respectives affectées par l’ IA. Et il y a un référent par école. D’autres enfants sont inscrits mais ne sont pas encore affectés. D’autres familles vont également faire inscrire leurs enfants. Si vous aviez vu la fierté des parents, la joie des enfants au retour des premiers jours d’école, un vrai cadeau. Et pourtant qu’est ce qui les attend dans une semaine !!!

Au collège : présences échelonnées depuis Octobre/Novembre Jacques Duclos à Vaulx (10 inscrits) - Joliot Curie à Bron (9 inscrits) - Lamartine à Villeurbanne (10 inscrits - Les Iris à Villeurbanne (10 inscrits) Pour ces ados, c’est difficile n’ayant jamais été scolarisés, pas structurés de ce fait pour s’adapter à des règles complètement en dehors de leur vie quotidienne habituelle et pourtant ils veulent et demandent tous pour aller à l’école. Certains y vont à peu près régulièrement, d’autres ne peuvent pas comprendre l’importance pour eux d’apprendre vu leurs conditions de vie.

Réseau Education Sans Frontieres

Collectif Rhône

dimanche 21 janvier 2007.

Publié dans bidonville

Commenter cet article

vincent gouineau 18/11/2010 02:26



J'ai aussi photographié ces familles en juin 2007. (c)vg