ENFIN UNE AVANCEE !

Publié le par louis

 
Camp de Roms : des propositions pour stabiliser la situation
 
 
            Une réunion s'est tenue en préfecture hier, rassemblant les
            intervenants (services de l'État, collectivités locales,
            associations) pour élaborer des solutions permettant de proposer des
            alternatives durables aux 470 Roms qui occupent depuis le mois de
            septemble le terrain Yoplait du Carré de Soie.
            Un audit de la population de ce squat sera réalisé pendant un mois,
            reposant sur des états des lieux des situations individuelles. Cet
            audit prendra en compte les questions de l'emploi, du logement, de
            l'éducation, de la santé, de la protection judiciaire de la jeunesse
            et du maintien de l'ordre public. Le préfet a confié cette mission à
            l'Alpil (Association lyonnaise pour l'insertion par le logement).
            En parallèle à cet audit, l'occupation du site sera figée dans le
            nombre actuel de constructions et abris (119 recensés par l'ALPIL).
            Une solution de logement adaptée sera rapidement évoquée avec une
            famille, dont un nourrisson souffre de graves problèmes de santé.
            Une nouvelle réunion est prévue à l'issue de l'audit.
 
           LE PROGRES 25/01/07

                                     

                            

porte ouverte vers...

Enfin une avancée ?

La Préfecture a décidé de surseoir à l’expulsion et va réaliser un « état des lieux » des occupants du terrain de la Soie. Cette opération devrait s’étaler sur 1 mois.

1 mois de plus à rajouter au 3 mois qui se sont écoulés depuis la décision du T.G.I. de Lyon de laisser un délai afin d’aboutir à des solutions de relogement décent.

C’est long pour des familles qui survivent dans un environnement aussi insalubre !

C’est insupportable avec un hiver qui s’annonce rude !

Alors que c’est-il passé durant ces 3 mois : RIEN.

Pourtant il aurait été judicieux d’user de ce délai pour faire avancer la situation comme l’a suggéré le T.G.I. ainsi à ce jour nous en serions à rechercher des solutions concrètes pour sortir dignement les Roms de ce bourbier.

Ce n’est qu’au lendemain de l’autorisation d’expulser qu’enfin il est décidé de recenser les besoins de cette population !

Alors maintenant que signifie cet « audit » ?

Vers quelle solution va-t-il tendre ? Des solutions seront-elles offerte à tous ou un tri va t-il s’opérer et selon quel critère ?

N’a-t-on pas déjà recensé les sans-papier et combien se sont vus déboutés de leur demande ?

Confiance et méfiance sont étroitement mêlées.

Puisqu'aucun engagement n'a été pris :

la vigilance reste de mise et la mobilisation doit se poursuivre.

Merci à RADIO CANUT qui nous a invité ce jour à présenter cette action sur son antenne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans bidonville

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article